10 aout 1792

Carle, Tyler et Hus reprennent du service

Les réflexes nés de l’ignorance: le cerveau sexué

La croyance est probablement prééminente à tous les raisonnements. Nous avons des bases solides pour nous situer et évoluer dans ce monde, mais trop souvent, nous faisons de ces bases, des absolus, interdisant toute remise en cause. Le discours scientifique n’est pas la science, mais l’appropriation des codes de la science pour justifier tel ou tel état de fait. Or ce discours scientifique si utilisé, notamment par les économistes, est également utilisé par certains pour maintenir l’idée qu’hommes et femmes sont naturellement condamnés à des fonctions inhérentes à leur sexe. Mais quand on se penche sur les connaissances actuelles nées du processus vivant de la recherche scientifique, on constate que la notion de: « cerveau sexué » n’est pas véritablement étayée par des faits…

Comme à plusieurs reprises dans ce blog, laissons une excellente présentation des Ernests apporter de la matière à nos réflexions. Et cette fois, c’est Catherine Vidal, chercheur en neurobiologie, qui partage avec nous son savoir.

Dans la même idée un article ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 4 février 2015 par dans Science, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :