10 aout 1792

Carle, Tyler et Hus reprennent du service

La rupture française 2e partie.

Trop de choses sont oubliées à propos de la seconde guerre mondiale dans notre pays. La propagande officielle n’a cessé de nous faire la promotion des  « alliées », de la « résistance », chaque français aurait participé, écouté religieusement « Radio Londres »… en zappant le fait indiscutable qu’en vérité très peu de français parlaient anglais et qu’à l’exception de : « les français parlent aux français » la diffusion se faisait en anglais.

Bien sur certains ont résisté, bien sur certains ont caché, nourri, donné des informations… Mais soyons réalistes la plupart n’ont rien fait. Par peur et cela peut être légitime, mais aussi par obéissance et même parfois par adhésion à ces « fier allemands » et au Maréchal, qui nous débarrassaient de la « Gueuse » et de ces vils communistes et autres gauchistes…

La contribution française à la lutte contre le fascisme a  surtout été effectué par ses « métèques » des forces coloniales, ses parias de gauche, ses immigrés européens fuyant leur pays meurtri par le fascisme etc.

Et c’est ça en définitive la France, c’est des parias, des youpins, des cocos, des anars, des négros, des jaunes, des bicots, des gonzesses, des homos et j’en passe. N’en déplaise à tous les collabos d’hier et d’aujourd’hui.

Pour finir cette série voici divers  documents:

un documentaire sur Bir Hakeim, où la bataille où tous les parias de la France, ceux qui restent quand tous les rats ont quitté le navire, ont tenu en échec Rommel:

Ensuite, un Rendez vous avec X sur Jean Zay, un personnage historique trop oublié :

Enfin pour finir, un joli texte de Pierre Dac, qu’on pourrait rééditer pour certaines crapules polémistes se réclamant du peuple mais vivant comme des nantis…

Je conclurais en disant que c’est en renouant avec cette capacité à être multiculturelle que la France se retrouvera « elle-même » dans ses meilleures heures. Soit les intelligences de ce pays parviennent à réitérer le tour de force qui a fait sa puissance de ce pays, à savoir faire coexister des « tribus » antagonistes, tel que les Bretons et les Corses, ou les Savoyards et les descendant des Albigeois (si possible sans avoir à se faire la guerre cette fois). Soit ce pays s’effondrera, victime de ses contradictions non assumées et de ses délires passéistes non raisonnés… Après, le monde tournera toujours avec ou sans la France.

Mais avouez que ça serait dommage?

EquipeFrance

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 novembre 2014 par dans Histoire, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :